Chants merveilleux pour Noel (13). Christophe : les paradis perdus
Hey, Miss, c'est l'année d'internet!

111 disques qui m'ont marqué à vie (le retour, 96) : Simon & Garfunkel, Greatest Hits

Bonne année, aux derniers lecteurtrices qui continuent de m'accompagner dans cette dernière ligne droite du blogging. Je me suis juré d'aller au bout de ma série des 111... Il en reste 15. A trois par semaine, on devrait avoir fini fin février... Merci à tous ceux qui auront la curiosité de découvrir les derniers albums de cette série commencée voilà 10 mois, qui devait comporter 100 albums, et puis le nombre 111 est apparu comme une meilleure idée, à l'usage...

Simon_and_Garfunkel-Greatest
Ce duo. Les héritiers des Everly Brothers. Deux voix classieuses et de grande pureté. Aériennes. Qui nous dit la légende, ne pouvaient plus se supporter ni s'entendre, vers la fin. Mais qui se retrouvèrent, le temps ayant passé, pour des concerts mémorables genre Central Park, réunions marketing à haute valeur ajoutée, auxquelles je préfère maintes fois les titres originaux. Et plutôt qu'un album particulier, choisissons ce Greatest Hits, puisque Simon & Garfunkel sont bien plus  que de nombreux autres, de sacrés mecs à tubes.

Commençons par affirmer qu'on leur doit l'une des plus grandes B.O. de tous les temps. Il faut que je vous dise. Le film, si je ne l'ai pas vu 12 fois, je ne l'ai pas vu une seule. Je confesse que deux acteurs ont réussi à m'émouvoir jusqu'à pleurer "comme une fille". C'est-à-dire d'attendrissement romanesque; niais, fleur bleue, osons assumer cela avec tout le reste. Traitez moi de tapette si ça vous chante, je n'ai pas peur des mots, moua. Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill, Dustin Hoffman dans The Graduate. Raison pour laquelle toute écoute de Sound of Silence (ou Mrs Robinson) me renvoie vers cette émotion-là. Si les bons sentiments n'ont jamais fait de bonne littérature selon André Gide, il arrive qu'ils permettent de bons, de très bons films...

01 Simon & Garfunkel - Mrs. Robinson

Il y a par ailleurs ce morceau-là. Gigantesque. Une mélodie rare. Deux voix au sommet, et ensemble. C'est presque trop, que ce bijou pop-là. Il m'arrive de me demander ce que cette période avait de si spécial, qu'elle ait abouti à la fécondation de tant de chansons géniales, quand aucune des milliers qui sortent aujourd'hui ne parvient à en égaler une seule de cette période. Ca n'a rien à voir avec le fait que c'était ma jeunesse. C'est une réalité objective. Ce pont jeté sur l'eau trouble est un joyau.

09 Simon & Garfunkel - Bridge Over Troubled Water (Live)

Mais revenons au Lauréat. Cet extrait résume tout ce que j'ai adoré dans le film lorsque je l'ai découvert. Ce mélange de solitude et d'ouverture au monde raconté en 3 minutes, est un délice de de cinéma, vu de ma fenètre. Et la musique y est pour beaucoup. Voilà une de mes madeleines parmi les plus savoureuses. Et le temps n'y change rien.

Commentaires